Friday, 17 October 2008

Château-Gontier : Our Civic Réception






Next morning, bright and well-rested, Laurent had a little surprise in store for us.

We were off to the Mairie, (The Town Hall) to be received by the mayor's chief assistant, M. Jean-Marie Mulon, Directeur de la Culture, du Tourisme et de la Communication.

Also known as the Hôtel de Ville et de Pays, the town hall in the Place de la Republique has a history going back 1000 years, Laurent said.

We felt extremely honoured to have been shown this courtesy and felt as if we had been given the keys to the city.

In the main council chamber and and holding the place of honour, it was quite a thrill to come face to face with one of the prettiest little girls in all of France, - Marianne, the national emblem of the French Republic.
Prettiness and femininity are rife in this country ! Who would ever want to leave ?

You can see the front view of the Town Hall in yesterday's shots. And if you go to CHÂTEAU-GONTIER DAILY PHOTO ,you can see more of our exploits on Laurent's Blog. Just scroll down to 2, 3, and 4 September.

Thank you so much, Laurent and Valérie; we had a wonderful stay in your lovely city.

6 comments:

nathalie in avignon said...

Aujourd’hui il n'y a pas de mairie sans buste de Marianne.

Au début, le modèle vivant choisi pour le buste de Marianne était anonyme, c’était une femme du peuple.

L’année 1969 marque une date importante dans l’histoire de Marianne : En 1969, c’est… Brigitte Bardot ! C’est le choix d’une artiste à scandale, de droite : la valeur subversive et progressiste de Marianne s’effondre. Mais, à la limite, on utilise une femme qui a fait avancer la libération du corps des femmes.

Les autres femmes qui ont ensuite servi de modèle à Marianne sont:
- Mireille Matthieu, chanteuse populaire de droite
- Catherine Deneuve, artiste élégante choisie après un sondage populaire ;
- en l’an 2000 , Laetitia Casta, mannequin, choisie par concours auprès des maires de France
- Evelyne Thomas, animatrice d’une émission populaire de télévision : là encore, c’est révélateur de la puissance des médias, mais tout contenu politique est perdu.

Monsieur Trampolieri, PDG de Mairie Expo, entreprise qui fournit les matériels des mairies, vend des Marianne de différents modèles : c’est la marchandisation des valeurs. L’histoire de Marianne de 1848 à aujourd’hui est donc l’histoire de la Révolution à la marchandisation.

Source http://www.ac-rouen.fr/hist_geo/doc/bls/2004/marian.htm
"l'histoire de Marianne"

I hope the whole thing in French is not too hard for you to follow, m.benaut. Let me know if you need any help in understanding it?

Nathalie said...

Vous avez eu une réception officielle comme de vrais ambassadeurs de l'Australie. Je suis sûre que vous avez fait honneur à nos deux pays !

Château-Gontierdailyphoto said...

Hello M & Mrs BENAUT

Désolé de ne pas avoir été plus souvent sur votre blog...je suis surchargé de travail en ce moment.
Nous sommes très heureux de vous avoir eu comme hôtes à la maison ses quelques jours....c'était trop court.
Votre passage ici restera comme un moment très agréable dans nos mémoires. Nous allons être plus présent sur votre blog pour suivre le récit de votre voyage en Europe.

La porte de la maison vous est ouverte pour votre prochain voyage en France.

Amitiés
Famille CHRISTOPHE

lynn said...

What a great honour, Monsieur! Sounds like yet another stop on your fantastic tour. I tried to scroll down on the C-G blog but it kept jumping back up so I couldn't see those dates unfortunately.

Marie said...

Vous voilà maintenant persona grata. La prochaine fois ça sera avec Carla et Nicolas à l'Elysée :-))

Webradio said...

C'est jolie la Mayenne !