Sunday, 10 August 2008

« Pas besoin d'être journaliste ....



« Pas besoin d'être journaliste pour écrire dans 'Adelaide Daily Photo' : le langage du cœur vaut tous les langages ».

Il est toujours instructif de lire des journaux de différents pays dans le monde. Si vous lisiez le Figaro à Paris, comme Eric l'a suggéré il y a une semaine, vous pourriez apprendre qui a la faveur de Nicolas Sarkozy ce mois-ci : Barack Obama, qu'il a annoncé comme son copain.
Marie à Montpellier aime lire le 'Brunei Times', même pendant qu'elle se trouve à Connecticut mais je ne crois pas qu'elle lise la version arabe.
Hier, j'ai découvert un petit journal régional merveilleux, appelé, le Journal La Mée, à Châteaubriant (Bretagne, France), à qui j'ai emprunté mon titre aujourd'hui.
Le fondateur était M. Jean Gilois : il a réalisé son journal avec les bénévoles.
Il est évident que tous écrivent avec le coeur. En contribuant à l'histoire du Pays de la Mée de la Bretagne et de la France, ils disent ...

« Pas besoin d'être journaliste pour écrire dans la Mée : le langage du cœur vaut tous les langages ».

No need to be a journalist to write in Adelaide Daily Photo, the language of the heart is worth more than all the languages.

When I travel to France, later this month, it will be a real pleasure to bring back to Australia, some French newspapers.
I love to read the Paris papers and, especially 'Ouest France', (West France), which has a circulation greater than any French national daily newspaper.
Yesterday, I discovered a small and marvellous regional newspaper, called, Le Journal - La Mée, in Châteaubriant in Brittany, from which I have borrowed my title today.
Its founder is Mr. Jean Gilois who publishes his newspaper with the aid of volunteers. It is obvious to me that they all write from the heart.
While contributing to the history of the Mée country of Brittany, - and France, they say, " No need to be a journalist to write for the Mée, the language of the heart is worth more than all the languages."

9 comments:

dive said...

Indeed it is, Monsieur.
It's nice to see you so looking forward to your European jaunt.

Jilly said...

I love that phrase. Well I'll give you a Nice-Matin if you want!

melanie said...

Merci M. Benaut ! Après Webradio voilà que vous découvrez le journal La Mée ! On ne peut rien vous cacher !

Voici donc ses coordonnées : http://www.journal-la-mee-2.info

Un affreux petit journal, sans publicité, qui plaît aux uns et fait hurler les autres ...

Webradio said...

Pour le Journal de La Mée, vous pouvez, comme sur mon blog, mettre les titres de ce journal sur votre blog...
Les bénévoles qui font vivre ce journal ont un grand mérite !
Merci pour EUX d'en parler jusque dans le grand pays des kangourous...

Marie said...

Eh bien, M. Benaut, j'en apprends de belles en venant ce soir sur votre blog. Comme ça, je lis le Brunei times? Je ne connaissais même pas son existence. Je vis à 2000 à l'heure pour le moment. J'ai vécu une semaine extraordinaire. Malheureusement elle est finie, snif!

claude said...

C'est vrai, tout le monde peut écrire un article dans un journal sans être journaliste. La différence entre un "journaliste" bénévol et un vrai journaliste est que le premier, effectivement, écrit avec son coeur, et le second avec son porte-monnaie.

Jules said...

So true M B - so true. We all do this from the heart I think - otherwise why would I fight with phone lines for hours on end!!!!

Maria said...

I love it when you find a little newspaper like that. I felt like that when I stumbled on The Onion here in the states.

trading stock said...

what happened to the other one?